Pour des raisons financières (afin de diminuer leur besoin en fond de roulement), certaines entreprises accordent des escomptes à leur client. Nous allons ici expliquer en détail comment réaliser la comptabilisation d’une facture avec escompte.

Différence entre escompte et rabais, remise et ristourne

Dans un premier temps il est important de rappeler que l’escompte est bien différent du rabais, de la remise ou encore la ristourne.

Définition de l’escompte

L’escompte revêt un caractère financier, en contrepartie d’un règlement avant la date déchéance le débiteur, une somme est déduite de sa facture.

Définition du rabais, remise et ristourne

Il s’agit pour ces 3 concepts d’une réduction commerciale, à la différence de l’escompte qui est une réduction financière.

  • La rabais est accordé lorsque le client subi une déconvenue (produit endommagé, retard de livraison…). Il est également possible dans ce cas d’accorder un avoir.
  • La remise est accordée en fonction des promotions en cours.
  • Tandis que la ristourne est une réduction accordée en fonction du nombre d’achat réalisé sur une période déterminée.

Comment réaliser la comptabilisation d’une facture avec escompte de règlement ?

Les comptes du plan comptable général utilisé vont dépendre de quel côté nous nous plaçons. Lorsque nous comptabilisons l’escompte chez le fournisseur, on parle « d’escompte de règlement accordé ». Dans le cas contraire où nous enregistrons la facture chez le client, on constate « un escompte de règlement obtenu ».

Comptabiliser un escompte de règlement accordé

Le fait d’accorder un escompte de règlement va venir diminuer la somme perçu par le vendeur. On minore donc le produit constaté par le biais d’un compte de charge. La TVA est elle aussi minoré en fonction de l’escompte accordé.

Crédit des comptes :

  • 7.. (Fonction de la vente réalisée) : pour le montant de la vente
  • 44571 « TVA collectée » : montant de TVA à collecter sans application de l’escompte

Débit des comptes :

  • 665 « escompte de règlement accordé » : montant de l’escompte accordé HT
  • 44571 « TVA collectée » : montant en proportion de l’escompte accordé
  • 411 « client » : pour le montant restant à régler après déduction de l’escompte

Comptabilisation de l’escompte obtenu

Au contraire, le client lui va régler une somme inférieure à celle initialement prévue. Un produit est donc à comptabiliser.

Débit des comptes :

  • 6.. (Fonction de l’achat réalisé)
  • 44566 « TVA déductibles sur autres biens et services »

Crédit des comptes :

  • 765 « escompte obtenu »
  • 44566 « TVA déductibles »
  • 401 « fournisseur »

Impact sur le bilan

Au niveau du bilan, le fait de régler la facture avant son échéance, va chez le vendeur réduire l’actif circulant et donc son besoin en fond de roulement. Au contraire, chez l’acheteur, cela va diminuer son passif circulant et donc accroitre son besoin en fond de roulement.

Impact sur le compte de résultat

Pour compenser les conséquences de l’impact sur le bilan, le vendeur accorde une réduction à l’acheteur. Ce qui fait que l’escompte va venir reduire le résultat du vendeur et accroitre celui de l’acheteur.